26 juin 2010

impressions numériques et personnelles

Certaines technologies sont discrètes mais essentielles. Dans l'univers du marketing l'impression numérique est sans doute la technologie qui a et qui aura le plus d'importance dans les pratiques. Permettant les petits tirages, et facilitant la personnalisation des documents, à des échelles de plus en plus vaste, plus que l'internet ce sont ses outils qui permettent les pratiques actuelles.

Au-delà de l'industrie du marketing direct, l'impression numérique transforme en profondeur l'industrie textile, l'édition, et l'industrie du packaging. Et dans chacun des cas, elle assure le dernier maillon de la chaine de la personnalisation. On ira voir ici quelques éléments factuels produits par le spécialiste du domaine : Frank Romero du Rochester Institute of technology. Si ces technologies sont apparues dès 1993, leur impacts croissant vient de l'accroissement continu de la définition, de la taille des documents, de la vitesse ( des centaines de pages par seconde) mais surtout des échelles grandissante de production auxquelles elles surpassent les technique de l'offset. On consultera les publications d'Interquest pour plus de détail sur l'économie du secteur.

Ainsi l'impression numérique a pour effet principal de transformer le papier en écran numérique, les possibilités technique et économique permettent d'obtenir sur le papier les même fonctions que sur un écran, finalement. Celà d'autant plus facilement, que les offreurs de solutions ( HP, Xerox, Kodak, Riso...mais aussi les spécialiste de la GED tels que CINCOM) associent à l'imprimante, des solutions logicielles pour gérer les documents. Ces solutions forment le coeur de cette nouvelle industrie. En permettant d'aller chercher dans les bases de données des éléments d'information variés, des documents personnalisés peuvent être composés puis produits. Ils seront diffusés sous forme numérique, ou papier. Le support compte finalement peu, c'est l'intégration de la chaine documentaire et de la chaine d'édition qui devient essentielle. L'imprimante n'est alors plus qu'un terminal comme les autres, et la production peut alors se faire au plus près de la consommation. Nous en somme au stade du PoD ( Printed on Demand).

Il est assez évident que les solutions matérielles et logicielle ouvre depuis plusieurs années un champ immense d'applications et de modèles d'affaire. C'est le cas notamment pour le marketing direct de cette approche à la dénomination malheureuse, mais importante : la transpromo.  L'association des bases de données dcumentaires ( GED), des systèmes CRM, de l'éditique, et de l'impression numérique permet aujourd'hui de transformer n'importe quel document transactionnel ( une facture) en un support publicitaire. Toute la production documentaire de l'entreprise, devient un média à part entière.



Crédit photo

7 juin 2010

Amazon - l'art du catalogue

Le cas amazon est exemplaire à plusieurs titres :
  • Moteurs de recommandation et de personnalisation
  • Usage du web social : contenu, affiliation..
  • Pratiques du cross selling et gestion tarifaire
  • Logistique
  • Exploitation de la longue chaine
On ne sera pas étonné qu'il soit largement étudié. Voici une série de liens qui en analyse les secrêts depuis 1996... 


5 juin 2010

Vodaphone : pricing from England to india

La question des prix est une des plus difficile en marketing international.

Le cas Vodaphone étudié par nos étudiants du Master AINI en est une bonne illustration : la comparaison des modèles anglais et Indien, montre à l'évidence qu'il n'y pas pas de solution universelle et que la politique de prix doit coller étroitement aux conditions locales de revenus, d'habitudes, d'usages.

Et pourtant vodaphone est présent dans plusieurs dizaines de pays.