15 novembre 2011

Free lance son mobile

Ce n'est pas tous les jours qu'un nouvel opérateur se lance sur le marché et en arrivant en dernier, la stratégie n'est pas simple : les premiers entrants ont un avantage établi - au moins celui de connaitre leur client, les consommateurs ont de l'expérience, et sur un tel marché il n'y a plus de segment négligé.

L'enjeu est donc clair c'est en détournant les clients de leurs opérateurs habituels que free doit créer sa part de marché. L'atout réside dans ce que free a déjà des clients et les connait ( il existe même une association de futurs utilisateurs!).

A ce jour, il semble que c'est par une stratégie agressive en termes de prix que free pense relever le challenge, et c'est pourquoi ses concurrents répondent déjà : Sosh d'orange, B You de Bouygues, la série Red de SFR...On remarquera que l'entrée stimule l'innovation. Mais aussi la rumeur et les jeux de signaux.

Le cas présente plusieurs aspects remarquable :
  • en termes de dynamique de lancement, il se caractérise par des jeux de signaux intéressants : le silence de free sur son offre, les anticipations des concurrents, les affirmations de soi, les déni d'inquiètudes. Et il y aura la contre-réaction après le dévoilement de l'offre. Question de stratégie d'annonce.
  • En termes de politiques de prix un jeu concurrentiel passionnant est proposés. Pour free il s'agit de fixer un niveaux franchement inférieur à celui des concurrents pour être en mesure de convertir une part de leur client et être crédible. Pour les concurrents se pose la question de savoir de combien réduire le prix de leurs offre pour minimiser l'attaque. C'est une question de corridor de prix.
  • La question du product bundle est une question corrolaire. Fournir ou non le terminal, Définir les paliers, intégrer des services exclusifs, des accès complémentaires. Le bouquet de service est au coeur de la problématique.

C'est ce que Lhuillier Benjamin, Mansour Yacine, Cui Mengcen et Nguyen Lam Tien de la MIAGE de Paris Ouest vont étudier....en direct. C'est un sujet d'examen que nous avons donné, c'est aussi l'objet d'une chronique une semaine après le lancement.

En attendant : l'actu de Free Mobile



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire